Histoire

Bientôt centenaire, le Steam Ship Sudan est le dernier témoin de la navigation sur le Nil à la Belle Epoque. Dans son sillage flotte l’esprit visionnaire de Thomas Cook et l’histoire des plus belles croisières sur le fleuve.

1869 La création du canal de Suez ouvre la voie au transport maritime entre Europe et Asie. L’économie et le tourisme de l’Egypte en profitent. Thomas Cook, visionnaire entrepreneur britannique, mise alors sur ce pays mêlant des millénaires d’histoire à une douceur de vivre unique. Convaincu que ce potentiel attirerait l’aristocratie britannique, Cook et son fils (Cook & Son) organisent la première croisière sur un bateau vapeur loué au khédive.

 

1876 L’Egypte passe sous protectorat britannique. Cook développe alors ses voyages sur le Nil. En 1880, il obtient la concession de toute la navigation touristique. En 1884, ses bateaux sont réquisitionnés pour la campagne militaire du Soudan et en reviennent endommagés. Le Britannique saisit l’opportunité pour lancer sa propre flotte avec un premier escadron de vapeurs. Prince Abbas, Tewfik, Rameses sont fabriqués en pièces détachées en Ecosse puis assemblés au Caire.

 

1899 Cook étend son empire sur les rives du Nil avec la construction d’un hôtel, l’Old Cataract, à Assouan, destiné à héberger les croisiéristes alors contraints de faire escale pour gagner les temples de Haute Nubie sur un autre bateau. Le barrage d’Assouan inaugurée en 1902 change la donne. Le nombre de croisiéristes croît constamment.

 

1911-1921 Une nouvelle flottille de vapeurs Cook composée de l’Egypt, l’Arabia et le Sudan, est créée. Plus rapides, ils réduisent à 20 jours la durée d’une croisière Le Caire-Assouan. Ladies et gentlemen se précipitent à bord.

 

1922-1935 Sudan et tourisme fluvial coulent des jours heureux sur le Nil. Diplomates, hommes d’affaires, archéologues naviguent à la découverte de l’Egypte et de ses sites. En 1933, Agatha Christie, accompagne son mari alors en mission archéologique à bord du bateau. Lors de ce voyage, la romancière trouve l’inspiration de Mort sur le Nil.

 

1939-1991 La Seconde Guerre Mondiale sonne le glas du tourisme en Egypte. Le Sudan est laissé à quai pendant plus de 50 ans. Au début des années 90, face à la démocratisation du tourisme et le nouveau boom des croisières sur le Nil, un armateur égyptien remet le Sudan en exploitation pour le compte d’un tour opérateur allemand, puis le bateau est à nouveau abandonné.

 

2000 Deux dirigeants de Voyageurs du Monde découvrent un Sudan en mauvais état. Ils s’associent à l’armateur égyptien, et après 6 mois de réparations le bateau est remis à l’eau.

 

2006 Voyageurs du Monde acquière la totalité des commandes du navire. D’importants travaux sont effectués pour le moderniser et restaurer son cachet d’antan. Le Steam Ship Sudan reprend le cours du Nil et de son histoire.

 

2011 En juin, le bateau a été mis en cale sèche (comme tous les 4 ans) pour une révision générale. Cette année la machinerie a été entièrement rénovée, garantissant une très nette amélioration sur le plan des dépenses énergétiques et de l’insonorisation. Les cuisines ont été améliorées, et parallèlement, un grand potager bio va être créé sur les rives du Nil pour approvisionner le restaurant.

 

Tarifs et réservations

 

Découvrez votre voyage en Egypte avec Comptoir des voyages

sudansudan-gadis-quitant-LuxorSudan-1933Histoire4Histoire3Histoire2Histoire